Abeilles en danger : des pesticides enfin reconnus nocifs !

Publié le par walterwhite

Tous les scientifiques s'accordent à dire que les abeilles sont en danger.

Elle meurent par milliers, désorientées, malades, ne retrouvant pas leurs ruches. A qui la faute ?

Plusieurs facteurs entrent en jeu... Mais un des plus importants est celui créé par l'homme : LES PESTICIDES. Comme son nom l'indique, ce produit chimique hautement toxique pour les humains, l'est bien entendu pour les insectes qu'il est censé éradiquer. Malheureusement, les produits chimiques n'ont pas de discernement et ne font pas la différence entre un charançon et une abeille...

 

5836453261_194e2d03cd.jpg

Mais essayons de nous réjouir car le dinosaure Efsa (Agence de sécurité française de l'alimentation) vient ENFIN de reconnaître comme nocifs pour les butineuses, deux pesticides :

- le CLOTHIANIDINE (Poncho-Maïs).

- l'IMIDACLOPRIDE (Gaucho, Confidor).

 

Quant n'est-il du THIAMETHOXAME (Cruiser), puissant pesticide également, dont la toxicité n'a pas encore pu être reconnue ? L'Efsap pour l'instant ne se prononce pas et attends d'autres résultats... Notons que la plupart des ces pesticides sont utilisés pour la production de maïs, transgénique ou non...

 

Revenons sur les effets qu'ont ces produits chimiques (les néonicotinoïdes : le produit actif principal dans tous les pesticides) sur les abeilles et comment cela opère. Les tests ont été effectués in vitro et in vivo, dans la nature, et ont démontré sans aucun doute possible l'effet désastreux de ces produits toxiques sur les abeilles depuis 10 ans.

Les abeilles voient leurs fonctions motrices et cognitives atteintes, elles sont désorientées (c'est pour ça qu'on les retrouve partout, et à n'importe quelle saison...), elles n'arrivent plus à se diriger, se perdent, en résulte une surmortalité, et une fragilisation des larves, qui meurent également par milliers.

Les abeilles sont intoxiquées car elles prélèvent le pollen des fleurs imprégné de pesticides, mais aussi, par les gouttelettes d'eau que "transpire" la plante, dont les abeilles s'abreuvent.. Là, le pesticide est concentré...

Autre manière possible d'empoisonnement des abeilles : le contact avec les poussières d'ensemencement des graines traitées aux pesticides.


Que faut-il de plus à l'Efsa pour imposer une réglementation stricte et des mesures radicales ?

La pression des lobbies de l'industrie des pesticides et graines est forte et puissante, et le fabricant de la THIAMETHOXANE (Cruiser), la société SYNGENTA, entend bien monter une contre-expertise pour protéger son poison... Car contrairement à ce qu'affirme certains journaux, le Cruiser est toujours utilisé, en ville ou dans les campagnes !


5981385531_79d3c0d001.jpg                4785778024_b8d053c339.jpg             6976269398_0a3263f937.jpg          6165531680_9df3d1a98c.jpg

 

La Commission Européenne à cependant proposé aux Etats membres d'interdire purement et simplement l'utilisation des pesticides reconnus toxiques pour les cultures de COLZA, MAÏS, TOURNESOL et COTON.

 

De sont côté, BAYER CROPSCIENCE (Gaucho, Confidor) a décidé d'investir dans un programme destiné à réduire les effets nocifs de leurs pesticides sur les abeilles... On demande à voir de quelle manière ils peuvent bien "réduire" les effets d'un violent poison qui agit sur le système neurologique !

 

Si les Etats membres valident les interdictions concernant ces pesticides, elles entreront en vigueur au 1er Juillet prochain.

 

Le temps est compté... Pour les abeilles et pour l'avenir de la race humaine.

 

Pour infos : l'avis de l'Efsa sur les différents produits toxiques actifs des pesticides :

la clothianidine : http://urls.fr/ful

l'imidaclopride : http://urls.fr/fuo

le thiamétoxame : http://urls.fr/fup

 

2728239433_b215602e95.jpg



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article