Les joies du (dur) métier d'Assistant de vie à domicile

Publié le par walterwhite

Où et comment trouver son bonheur dans le travail ménager et l'aide à la personne ? Y mettre de l'humanité, surtout et contre l'avis de certaine structures employeuses.

En 2003 j'intégrais une formation dite expérimentale en Rhône-Alpes, d'Assistant de vie à domicile pour personnes âgées dépendantes. Dispensée par l'AFPA/GRETA, cette formation s'est avérée pointue dans certains domaines comme l'hygiène, l'entretien du logement, l'alimentation, l'aide aux soins.

Cette formation insistait particulièrement sur le ménage, nous mettant en garde également contre les demandes à refuser, sur les limites à poser avec les bénéficiaires. Il fallait refuser de faire les vitres au-delà d'une certaine hauteur, de faire du jardinage, de soulever des meubles trop lourds... Bref, que du bon sens me semblait-il.

Après 6 mois de formation, dont 3 stages de 2 semaines en structures telles que CCAS et ADMR, je sortais diplômée et très enthousiaste. De plus, je commençais directement à travailler pour le CCAS avec lequel j'avais effectué le dernier stage.

Je travaillais entre autres pour un couple de profs retraités, gentils et charmants, toujours poli et jamais exigeant. Alors quand un jour d'été caniculaire ils me demandèrent si je voulais bien ramasser leurs haricots et arroser le jardin parce qu'ils n'y arrivaient pas par cette chaleur, qu'étais je censée leur répondre ? Appelez donc un jardinier, ou débrouillez-vous ? Le ménage était fait. Il avait d'ailleurs été succinct, car je venais 3 fois / semaine. D'habitude, nous restions là à bavarder en attendant la fin de ma prestation... Je ne réfléchis pas longtemps et j'outrepassais "les lois" de la formation, et les recommandations du CCAS. J'arrosais le jardin et ramassait les haricots... Et je fus bien récompensée, car ils m'offrirent les haricots ainsi qu'un chaleureux merci. Et moins j'avais fait ma BA. J’étais contente et eux aussi. Alors ? Faute ? Et d'ailleurs, ils ne prirent pas la mauvaise habitude de me le demander à chaque fois.

Personnes âgées dans les rues de Morlaix

Publié dans Divers...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article