L'aluminium en question : danger avéré !

Publié le par walterwhite

Pour faire suite à l'article sur la présence d'aluminium dans les vaccins, ainsi que dans l'alimentation et les produits de consommation courante, voici quelques nouvelles fraiches concernant ce produit nocif que sont les sels d'aluminium...

 

L'Association d'entraide aux malades de Myofaciite à macrophages a tenté de dénoncer les effets nocifs de l'adjuvant aluminium utilisé dans les vaccins, en faisant une grève de la faim. Au mois de décembre, quelques personnes ont soutenu le combat de Mme Saint Marc, atteinte de Myofaciite à macrophages, maladie au nom barbare contractée suite à une vaccination DT-Polio. Le gouvernement a promis des dons pour aider à la recherche, et de se pencher sur ce problème de santé publique...

 

Mais apparemment, peu de gens en ont entendu parler, et encore moins sont au courant des risques que présentent l'aluminium dans les vaccins !

 

Des centaines de personnes, tous les ans, se retrouvent ainsi foudroyé par une maladie qui s'attaque aux terminaisons nerveuses, une espèce de sclérose en plaque, qui s'attaque à la miéline, et vous paralyse petit à petit. Le nom de "Myofaciite à macrophages" vient de lui être attribuée. Car enfin, les recherches se précisent, et les faits sont pris en compte selon leur réel état de gravité.

 

Car il s'agit bien ici d'un problème de salubrité et de santé publique !

 

L'affsaps, l'agence française qui dicte le bien-fondé de mise sur le marché des médicaments, et qui se dit non impliqué dans les profits des laboratoires pharmaceutiques, l'affsaps donc, n'est pas aussi impartiale qu'elle le prétend. Elle autorise par exemple, au niveau alimentaire, des taux d'aspartam 10 fois supérieure à ceux préconiser par les laboratoires de recherche pure qui eux, ne sont réellement affilier à aucun laboratoire d'aucune sorte. On s'aperçoit en creusant un peu que l'affsaps est subventionné en partie par les fabricants d'aspartam... en même temps qu'elle pond des rapports de recherches qui nient que l'aspartam peut être cancérigène à dose trop élevée.

 

Cela pour expliquer que l'agence française pour la santé elle-même nie la gravité de la présence d'aluminium dans les vaccins et les produits de consommation courante comme les déodorants. De même qu'elle niait au départ les effets nocifs à longs thermes du Médiator... (Rappel : un médicament est mis sur le marché si les effets nocifs et indésirables ne sont pas supérieurs à l'effet bénéfique souhaité au départ... Les tests sont effectués sur une période de 1 à 3 ans maximum, et sur un panel de moins de 100 individus en bonne santé...)

 

Veuillez donc prendre note dès à présent que vous avez le droit de réclamer un vaccin sans adjuvant à base de sels d'aluminium ! Tout comme vous avez le droit d'acheter un déodorant sans sels d'aluminium...  Il faut pour cela en parler à votre médecin, vous faire prescrire une préparation spéciale dans un laboratoire spécialisé. Ou refuser la vaccination obligatoire dans les écoles, car elle ne l'est pas, au prétexte que vous avez le droit d'obtenir un vaccin sans adjuvant à base d'aluminium. Vous devez réclamer un vaccin à base de magnésium.

Jusqu'en 1984, tous les vaccins étaient produits avec des sels de magnésium comme adjuvant, car le magnésium se dissout totalement dans le corps, ne laissant aucun résidu... Contrairement à l'aluminium qui se fixe sur les cellules et n'en part plus.

 

Le combat pour une vaccination propre n'est pas encore gagné, loin de là. Mais c'est à chacun qu'incombe le devoir de se battre et de se faire entendre. A force de voir leurs ventes baisser, les industriels se sont mis à produire des déodorants sans sels d'aluminium... Les produits "propres" sont encore rares, et chers. A vous d'être vigilants, de lire les étiquettes minutieusement, de boycotter certains produits ou certaines marques qui vont à l'encontre de vos idées, et de votre santé surtout !

 

morning mask

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article